Inauguration du centre de santé secondaire de Ndiormi.

La mairie de la ville de Kédougou, dirigée par M. Mamadou Hadji Cissé, a construit le centre de santé secondaire de Kédougou, à hauteur de 50 millions de nos francs et a mis plus 10 millions de fcfa dans l’achat d’équipements.

Erigé en centre de santé, avec deux logements l’un pour le médecin et l’autre pour la sage-femme, il a été réalisé par la commune en partenariat avec l’ambassade de France qui a financé cette infrastructure à hauteur de 70%, à travers son fonds social de développement et la mairie a pris en charge les 30% sur fonds propres.

Ce centre de santé secondaire situé au quartier Ndiormi a été inauguré ce vendredi 12 août 2021 par le préfet du département, Thierno Souleymane Sow, en présence du Premier magistrat de la ville Mamadou Cissé et du médecin-chef de district, le Dr. Fodé Danfakha. Les habitants du quartier sont massivement sortis pour assister à la cérémonie officielle et manifester toute leur reconnaissance à l’édile de la ville de Kédougou. Ndiormi est un quartier périphérique, coupé presque de la commune de Kédougou.

À cause de sa situation géographique, les habitants de ce quartier ont tous les problèmes du monde pour accéder au centre-ville, surtout en période hivernale. Conséquence, « 28 décès à domicile, l’année dernière, dont 6 ont été enterrés sur place, car ils étaient en état de décomposition », a fait savoir  le médecin chef du district, le Dr. Fodé Danfakha.

Selon lui, cette infrastructure est prête à accueillir les patients et beaucoup de choses peuvent se faire. À savoir des consultations, le test palu, l’échographie et autres services sauf la radio. Donc les habitants du quartier « pourront se limiter à ce centre de santé secondaire, au lieu de braver 3 ou 4 km pour rallier l’hôpital… » 

Quant au maire Mamadou Hadji Cissé, il a exprimé sa profonde gratitude à l’égard du chef de l’exécutif départemental, les partenaires techniques et financiers, notamment l’ambassade de France.

Il précisera, dans son propos, que « la mairie a entièrement adhéré au  plan Sénégal émergent qui constitue un référentiel de développement édicté par son excellence le président Macky Sall. Ce bijou va soulager les habitants du quartier et cela va significativement réduire le taux de mortalité à domicile. » L’édile de la ville invite, cependant la population, à s’approprier de ce centre afin de résoudre les problèmes liés à la santé publique.

Le préfet du  département Thierno Souleymane Sow, à son tour, a félicité le maire pour cette réalisation de haute facture. Ainsi dira-t-il « vous avez compris que la santé est une compétence transférée, population de Ndiormi vous avez un  centre de santé flambant neuf qui pourrait résoudre les problèmes de santé. À vous d’accompagner le personnel sanitaire et de vous approprier les services… »

Il a également salué les efforts du médecin-chef de district pour la prise en charge des questions de santé des populations. Les habitants du quartier Ndiormi, qui ont longtemps souffert à cause des problèmes d’accès et de mobilité, viennent d’être soulagés par le maire de Kédougou. 

Views All Time
Views All Time
32
Views Today
Views Today
1