Le planning familial de l’Isère réhabilite le foyer des femmes de Kédougou

6,5 millions de FCFA c’est le montant total débloqué par le planning familial  de l’Isère pour remettre à neuf le foyer des femmes de Kédougou. Les travaux sont quasiment achevés.

Ce joyau qui va servir sous peu aux femmes est composé d’une salle d’écoute, une salle de réunions, une salle de caisse mutuelle, une cuisine un resto et des toilettes entre autres. Le resto  peut recevoir vint a vingt cinq personnes. La cuisine sera ouverte à tout le monde.

« L’entrepreneur a maintenu ses tarifs malgré la hausse des prix des matériaux. Les travaux ont été effectué par le gie « la Clé ». Mamadou Woury Bâ président de cette entreprise qui a gagné ce marché  a doublé les effectifs de ses manœuvres et maçons pour terminer à temps les travaux. Il a également offert gracieusement la construction du mur de la devanture et le carrelage » a reconnu M Serge Bessaye, l’un des superviseurs de ce chantier non moins représentant du planning familial de l’Isère.

Les représentants du conseil régional et du technicien de l’ARD de Kédougou  ont l’évolution des travaux.

Il reste beaucoup à faire…

Par ailleurs, il faut signaler que cette réhabilitation n’a pas pris en compte de tous les locaux de la « case-foyer ».Il reste encore trois autres salles  qui font présentement office de mini-centre de formation pour un tailleur.
Si ces salles restent à leur état actuel, elles risqueraient de déteindre sur la qualité des travaux effectués et le confort auquel les femmes qui fréquenteront ces locaux devraient s’attendre. Ce qui impacterait négativement sur la fréquentation des lieux.

Permettre aux femmes de se retrouver

Ce  foyer des femmes communément appelé « case-foyer » sera un lieu propice aux échanges, retrouvailles et aux partages entre les femmes. Elles auront ainsi l’occasion de s’exprimer sur beaucoup de sujets propres aux femmes (mariages, activités génératrices de revenus…). Cette structure travaillera en connivence avec la maison de justice et l’Action Educative en Milieu Ouvert(AEMO). Ces discussions fréquentes  entre femmes, les conseils et les orientations de leurs sœurs leur permettront de trouver des solutions heureuses aux nombreux problèmes auxquels, elles sont  confrontées au quotidien. Il s’agit entre autres de l’accès au crédit, les mariages difficiles.

Une enseignante qualifiée qui fera office de secrétaire sera mise à disposition par l’Inspecteur d’Académie et d’un gardien par le conseil régional  de Kédougou se chargeront du bon fonctionnement de cette structure.

La  mise en place officielle du Comité Lutte contre les Violences faites sur les Femmes(CLVF) de Kédougou serait un élément incontournable pour le bon fonctionnement de ces locaux nouvellement réhabilités.

Source : echosdescollines.com/

Views All Time
Views All Time
429
Views Today
Views Today
2